Madame G. a un toit !

201404-madame-g

En recevant ses clés, Madame G. accède à un logement rénové qui lui permet, enfin, d’accueillir ses enfants. Retour sur la confiance que la FLS a placée en elle.


Oui, disons-le : quel plus beau cadeau que d’enfin accéder à un toit, après des années de problèmes ? Auparavant, Madame G.* vivait dans un logement humide, insalubre et très mal isolé. Pour preuve, elle avait même été hospitalisée, et les médecins avaient été clairs : c’est bien son logement qui rendait Madame G. malade.

201404-logement-malada

D’autant que les faibles ressources de Madame G., qui a été obligée de s’arrêter de travailler, ne lui permettaient pas d’accéder à un logement décent du parc privé. La réponse arrive : elle est déclarée prioritaire pour accéder à un logement en 2009. La patience est là ; les années passent.

C’est au dernier trimestre 2013 que Madame G. a fait l’objet de toutes les attentions au sein de la Fondation.

Suite à une rénovation d’un logement dans le 91, la FLS tenait à rendre à cet espace sa fonction de vecteur d’espoir pour une petite famille. A l’examen du dossier de Madame G., la FLS a initié un partenariat avec un tout nouveau dispositif, le SIAO, permettant d’évaluer en amont de la commission d’attribution (CAL) l’accompagnement à mettre en place au lendemain de l’emménagement.

C’est ainsi en toute connaissance des fragilités de Madame G. et de ses faibles ressources que la FLS a décidé de lui donner une chance. Aujourd’hui, cela fait trois mois que Madame G. est accompagnée par une association de proximité pour s’approprier son logement, pour l’aider à rédiger les dossiers administratifs qui ont suivi son déménagement,…

201404-logement-91

La responsabilisation en marche, la FLS est, une fois encore, pleinement dans son rôle de tremplin pour permettre à Madame G. l’accomplissement d’un projet de vie et l’accueil de ces enfants dans des conditions dont elle ne pouvait que rêver, il y a encore quelques semaines !


Soutenez, vous aussi, la FLS, pour que de telles histoires puissent continuer d’exister
Retrouvez, en détail, l’ensemble des missions de la FLS

* Afin de respecter la confidentialité, la photo n’est pas celle de Madame G. et les noms ont été, dans cet article, cachés.