En coulisses : une jeunesse qui s’engage (1/3) !

Volet 1 – « Je suis admirative de leur sincérité » 

«  C’’est à vous, jeunes de tous les pays du monde que je m’adresse. Parce que vous possédez la plus grande puissance du monde « L’AVENIR » disait Raoul Follereau en 1962. Bogusia, jeune volontaire en service civique à l’association PARM- association partenaire de la FLS dans la création de la maison de vie et partage de Saint-Etienne - , incarne cette jeunesse pleine de détermination et consciente  de son pouvoir de changer les choses.

Nous l’avons rencontré et elle va partager avec nous, tout au long du mois d’avril, son expérience et les raisons de son engagement.


Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Bogusia, j’ai 24 ans. Après l’obtention, de mon master 2 en  Histoire des droits de l’homme, et un stage de fins d’étude dans le secteur public, j’étais en quête de sens dans ma vie professionnelle. Je voulais acquérir une autre expérience dans un domaine qui ne soit pas forcément juridique. Le service civique s’est présenté à moi comme une opportunité de développer des compétences tout en étant au service des autres. Je pouvais ainsi m’engager pour une cause.

Au fond de moi, j’ai toujours eu ce désir d’aider les autres, sans savoir comment faire… bien qu’aider son prochain semble simple et naturel, il est parfois difficile d’aller vers lui et de lui apporter l’aide dont il aurait besoin tout en douceur, tout en respectant sa dignité … Et j’ai eu la chance de découvrir quelques-uns des gestes, grâce à ce volontariat.

Comment as-tu entendu parler de PARM ?

Judith, une des membres de l’association que je connaissais, m’en a parlé, alors que je réfléchissais à m’engager. Je n’avais jusque-là jamais eu de contact avec des personnes handicapées ...  Je me suis dit que cela pourrait être une expérience enrichissante et me suis  lancé dans cette aventure! En octobre 2015 a commencé mon service civique au sein de la structure, après deux semaines d’immersion dans la communauté de L’Arche à Lyon. Et j’étais loin d’imaginer tout ce que cette expérience m’apporterait !

Qu’est ce qui t’a le plus marqué depuis le début de ton volontariat ?

Je dirais sans hésiter que c’est le contact avec les personnes handicapées …  Cette simplicité : c’est un bonheur ! Je suis admirative de leur sincérité, de leur désir de partager et de donner aux autres…

Leur joie de vivre est aussi désarmante… En effet malgré leur quotidien parfois difficile, les personnes du cercle d’amitié semblent beaucoup plus heureuses que nous. Pourquoi ? Parce qu’elles arrivent à se contenter des choses simples, des petits bonheurs…

Et ce qui est beau, c’est de voir d’autre personnes extérieures « au monde des handicapés », vivre le même émerveillement que moi. Lors d’une de nos activités bowling, il y avait un groupe de jeunes qui jouaient sur la piste voisine à la nôtre. C’était beau de voir qu’il n’y avait pas de différence … Ces jeunes étaient là pour passer un bon moment … comme les personnes handicapées. Et autour d’une activité aussi banale que le bowling, le cercle d’amitié a suscité l’admiration de ces jeunes de la piste d’en face ! Qui ont pu réaliser que les seules barrières qui existaient entre eux et les handicapés étaient celles construites par leurs aprioris… Bien que j’ai pu à plusieurs reprises intervenir auprès de jeunes, afin de leur expliquer l’importance d’inclure les personnes handicapées à la société … Ce moment était le plus beau des témoignages : les personnes handicapées ont tout à fait leur place dans notre société et ont leur richesse à apporter.


La semaine prochaine, nous vous partagerons le quotidien de Bogusia auprès du groupe d’amitié de l’association PARM.


Désireux d'en savoir plus sur la maison de vie et de partage de Saint-Etienne: cliquez ici!
Pour œuvrer à cette mobilisation de cœur, soutenez la FLS