Conférence sur les maisons de vie et de partage

Le 22 juin dernier, la FLS tenait une conférence sur " Les maisons de vie et de partage, une action innovante" dans la crypte de la paroisse de la Trinité à Paris. Plusieurs intervenants ont accepté d'apporter leurs témoignages et leurs regards sur cette initiative de la FLS qui prend peu à peu de l'ampleur, avec notamment l'ouverture de la première maison de vie début janvier. Zoom sur les interventions.

Quelques photos souvenirs

 

 

Merci à chacun d'avoir accepté de répondre aux questions de Sonia Araujo, de la communication de la FLS, et si justement répondu aux questions de l'assemblée.

 

Pour accéder au communiqué de presse de l'événement, cliquez ici

Des intervenants engagés

Lors de la conférence, des intervenants ont partagé leur vision du handicap et aborder la question des maisons de vie et de partage aujourd'hui. Des personnes, proches de la FLS mais ayant des expériences toutes, bien différentes se sont rassemblés pour échanger sur ces questions. 

- MONIQUE BUTRYN : Au lendemain d’un accident de vie en 2004, Monique Butryn a vécu onze ans dans une maison de la FLS, avec ses 6 enfants, dont Charles, polyhandicapé. L’un des enfants aujourd’hui a racheté la maison, en vue d’aider la FLS à investir dans ses Maisons de Vie et de Partage. Son témoignage avait la richesse de mettre en avant la richesse de la vie partagée avec une personne handicapée, sans pour autant en cacher les difficultés et les épreuves « Charles rassemblait, beaucoup d'amis venaient fêter son anniversaire chez nous ; avec cet accueil, c'est un peu comme si notre maison était la première maison de vie et de partage »

- STANISLAS BLANDIN : Après six années au sein des services des projets immobiliers du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, Stanislas Blandin a mis son expertise au profit de la FLS et de ses projets de Maisons de Vie et de Partage, en tant que Chef de projet. « L’élan suscité par l’ouverture des premières Maisons de Vie et de Partage impose à la FLS de trouver les outils et moyens financiers pour répondre aux attentes exprimées, partout en France. »

- YVON PINSON : Administrateur de la FLS, Yvon Pinson a fait le lien entre les actions d’aujourd’hui et le combat d’hier de Raoul Follereau en faveur des plus fragiles, comme en témoigne cette citation « Ce dont la personne fragile a besoin, c’est moins encore de secours que de compréhension et d’amitié » (1962)

- HUGUES REVEL : Retraité, ancien directeur de maisons de retraite, Hugues Revel s’est lancé en 2014 dans un nouveau défi : ouvrir une Maison partagée en Indre-et-Loire. Il devient alors vice-président de l’Association Le Parasol Blanc. Il est membre de la Fondation Sainte Jeanne de Valois, sous-égide de la FLS, qui a soutenu ce projet et grand père d’un enfant lourdement handicapé. « Nous voulions nous concentrer sur notre projet et l’ouverture d’une Fondation est très compliquée. Grâce à la FLS, cela fut possible. Son expérience de création d'un lieu de vie, entre difficultés et défis, a encouragé les personnes présentes à persévérer et ne pas baisser les bras. La maison venant d'ouvrir il y a quelques semaines, Hugues Revel n'hésite pas à s'ouvrir en indiquant que leur structure est "fragile, à l'image du public que nous accueillons".

Retours sur les Maisons de Vie et de Partage en cours

Trois éléments caractérisent les Maisons de Vie et de Partage, portées par la FLS :
  • Un lieu de vie à taille humaine, en cœur de ville
  • Une colocation entre personnes handicapées et personnes valides
  • Des lieux à caractère familial, bienveillants et accueillants
Impulsées par la FLS grâce à un investissement en logement social, ces Maisons sont animées au quotidien par une association partenaire, porteuse d’un projet social favorisant la dignité de chaque homme. Situées en cœur de ville, les Maisons de vie et de partage facilitent l’ouverture sur l’extérieur, encouragent l’autonomie des résidents qui en majorité exercent une activité professionnelle, et rendent plus aisée leur inclusion dans la vie sociale. Elles participent à rompre l’isolement et l’exclusion. La première Maison de Vie et de Partage a ouvert début 2017 à Versailles (78). D’autres sont en travaux à Saint-Etienne (42), à Rambouillet (78) et à Lourdes (65), d’autres encore sont en étude de faisabilité en Normandie et en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.  

Des nouvelles de la Maison Saint Jean-Paul II 

A l'occasion d'une matinée porte-ouvertes, le 10 juin dernier, chaque jeune résident de la Maison a pu faire découvrir son nouveau chez-soi à ses proches, famille et amis. Un verre de l'amitié a été organisé, la soixantaine de personnes présentes partageant alors sur le rôle constructif et pérenne d'une telle maison.  La joie ne s'est pas arrêtée là pour Bruno, Louis, Anthony, François, et Louis-Marie puisqu'ils ont, ce jour-là, signé les documents officiels !  Nul doute qu'à la rentrée, les événements festifs ne s’arrêteront pas, avec notamment l'inauguration annoncée