Histoires de familles logées

Deux familles ont emménagé, en ce mois de décembre, dans des logements de la FLS. L'occasion de découvrir leur parcours, leurs projets, et surtout, de leur souhaiter la bienvenue au sein de la grande famille FLS ! 

Un logement adapté 

Le jeune couple, la vingtaine passée, est aujourd'hui en train d'attendre son deuxième enfant. Vivant auparavant dans un petit logement, de surcroît cher pour leurs ressources, ils emménagent avec leur bébé dans un grand appartement de la FLS dans le Val d'Oise. La Commission d'Attribution de la FLS a ainsi vu dans la situation d'Elodie et de Jean l'application de ses principes-clés : le logement comme vecteur d'insertion. 

Cela nous fait d'ailleurs penser à des parcours déjà partagés de nos familles logées, que peut-être Elodie et Jean auront l'occasion de rencontrer ces prochains mois à l'occasion d'ateliers participatifs ?

Ces personnes qui, grâce à ce coup de pouce d'un nouveau logement, ont réussi à échapper à une plus grande précarité. Ces personnes qui, grâce à l’intervention d’associations et de travailleurs sociaux engagés, ont retrouvé espoir et dignité. Combien sont-ils après avoir perdu leur emploi, rencontré un problème de santé ou encore changé de situation familiale, à s’être retrouvés aux portes de l’exclusion ? C’est à ce stade de fragilité que la FLS intervient. Et accompagne. 

Ainsi, nous souhaitons un bel emménagement à Elodie, Jean et toute leur famille, qu'ils passent de belles fêtes de fin d'année !

 

SON LOGEMENT, GAGE DE STABILITÉ 

Cet homme d'une cinquantaine d'années est reconnaissant de la FLS et des services sociaux locaux qui lui ont fait rencontré la FLS. Grâce à la Fondation, il retrouve une stabilité dans sa vie, avec un logement dont le loyer correspond enfin à ses ressources. 

Dormir dans sa voiture ? Christophe l'a connu. Beaucoup d'embûches dans son parcours de vie ne l'ont pas empêché à chaque fois de rebondir, et surtout d'aujourd'hui, de garder le sourire et de positiver. 

La rencontre avec la FLS a été initiée par les services municipaux de sa ville d'adoption du Val d'Oise.  Aujourd'hui, ce T1 bis de la FLS devient son logement, son chez-lui. Et va lui permettre de faciliter sa réinsertion. C'est une histoire de bienveillance qui se construit actuellement, alors que Christophe installe ses premiers meubles en cette fin d'année !