Do Montebello chante le 9 novembre 2012 pour la FLS

« ADAMAH, De l’humus à l’humain »

Près de 4 millions de personnes sont non logées où très mal logées en France …. et les professionnels du secteur estiment à 10 millions ceux touchés par la crise du logement… Ce seul chiffre glaçant doit à lui seul mobiliser toutes les énergies, toutes les consciences…

La Fondation pour le Logement Social (FLS) s’est donnée pour mission d’œuvrer à l’insertion par le logement des plus démunis. Elle redonne ainsi espoir à ces hommes et femmes paupérisés, bannis d’une communauté affairée. Après avoir rempli la salle de l’Européen pour un premier concert au bénéfice des exclus du logement en 2010, la FLS et Do Montebello réitèrent l’expérience pour un second concert le 9 novembre 2012 au « Triton ».

La FLS & Do Montebello

L’arrivée de cette artiste dans le décor de la Fondation n’est pas étonnante quand on connaît un peu le parcours de cette femme. Il y a dans les chansons de Do une quête, quelque chose d’impalpable : une présence, une force. Au-delà du fait que L’Homme est un terreau magnifique, il s’avère que c’est le parcours de vie de certains êtres étonnants, rencontrés sur son chemin, qui l’inspire.
« Adamah, de l’humus à l’humain », titre de son nouveau spectacle est un cri d’Amour à la Terre et à l’Homme. Cette terre dont nous sommes faits, sur laquelle nous vivons et à laquelle nous revenons … Hommage à la Nature et aux arbres confidents de l’enfance et de l ’Amour. C’est aussi la Terre intérieure, argile pétrie de vie. L’Adamah, c’est l’humanité façonnée dans sa chair comme le potier façonne sa jarre … sonore du plein et du vide au fil des siècles … poignée de terre, souffle de vie, mystère du vivant. Dans nombre de langues, de civilisations, l’Homme est nommé comme « né de la Terre » (Mircea Eliade) … Cette terre qui, comme l’écrit Do Montebello, est suspendue dans l’univers « comme le point du i du cri de la vie ».