Lettre de Michel Récipon aux donateurs

Madame, Monsieur,

“Ça fait 3 fois que je suis heureux aujourd’hui !” me disait Louis, résident de la Maison Saint-Jean-Paul II de Versailles. Jeune homme handicapé mental de 26 ans, Louis vit désormais depuis un an dans cette Maison de Vie et de Partage. Lorsque Louis m’a dit ça, un journaliste sortait de la maison, après avoir partagé un goûter et réalisé une visite guidée de celle-ci. C’est là une joie de voir les médias s’intéresser à notre innovation, à notre combat... et surtout c’est une joie de voir Louis et nos bénéficiaires heureux.

 

Je ne vous cache pas que la FLS s’est engagée dans un gros défi en ouvrant plusieurs Maisons de Vie et de Partage. Elles sont nécessaires, et surtout beaucoup de familles sont en attente. A Saint-Etienne, les travaux sont bientôt finis. A Lourdes et en Normandie, nous rassemblons les fonds pour acheter les maisons au plus vite. Et ce sont 3 études sérieuses que nous menons actuellement pour de futures maisons. Nous nous devons de trouver les moyens financiers pour répondre à ces attentes. Votre soutien fidèle représente pour nous un grand honneur. Et j’ose croire que vous serez au rendez-vous en cette fin d’année pour nous encourager.

D’autant qu’au-delà de ces Maisons, la FLS continue de se tourner vers les familles les plus fragiles. A Rambouillet (78), les premières arrivées se décident en cette fin d’année avec des personnes réfugiées du Moyen-Orient. Au Perreux-sur-Marne (94), une jeune femme seule, avec de faibles ressources, emménage, lui permettant de construire localement son projet de vie.

Raoul Follereau interpellait déjà en son temps :

“ce dont une personne fragile a besoin, c’est moins d’assistance que de compréhension et d’amitié”.

En soutenant la FLS, vous accompagnez les plus fragiles à accéder à un logement pérenne. Vous permettez à nos bénéficiaires de vivre de l’amitié, et de la compréhension. Vous rejoignez la famille de la FLS, une famille à taille humaine, mettant la dignité de chaque homme au cœur des actions menées ; une famille animée par les sourires et la joie de leur public.

En soutenant la FLS, vous mettez à l’honneur la fraternité envers et entre les personnes fragiles.

Michel RECIPON, Président

Des moments de fraternité récents

"CE DONT UNE PERSONNE FRAGILE A BESOIN, C'EST MOINS D'ASSISTANCE QUE DE COMPRÉHENSION ET D’AMITIÉ"

Raoul Follereau

Des moments de fraternité récents