Colloque FLS à l’Assemblée nationale

2 hommes assis faisant face à une assemblée

Colloque FLS à l'Assemblée nationale

Le 5 octobre dernier se tenait un colloque à l’Assemblée nationale consacré au financement privé du logement social en France. Organisée par la FLS, cette réunion fut l’occasion de mettre en avant des solutions solidaires, permettant de toujours mieux loger les plus fragiles.

La FLS, acteur innovant

La finance solidaire, les partenariats privés et des modèles alternatifs sont utiles pour répondre à l’urgence des besoins en matière de logement. La FLS, en organisant ce colloque, souhaite affirmer son intention de conjuguer ces  différents leviers de financement, en mettant en place des actions concrètes. Parce que si le cadre législatif évolue, c’est aux acteurs du monde du logement social de porter la révolution des usages.

2 hommes assis faisant face à une assemblée
« Nous ferons bouger les lignes ! Nous pourrons aller à contre-courant des idées reçues quant au logement social.En effet, logement social peut être synonyme d’inclusion. La fragilité quant à elle peut trouver sa place en cœur de ville… Quand certains qualifient la taille humaine de la FLS comme une faiblesse, nous disons qu’elle est notre force ! »
Homme se tenant debout et prononçant un discours devant un pupitre
Michel Récipon
Président de la FLS

Tour d'horizon des interventions

Face à l’inadaptation progressive de la société, il est urgent de rendre nos villes accessibles et inclusives. Il est alors nécessaire de faire dans le point de croix, la dentelle et des organismes comme la Fondation pour le Logement Social deviennent indispensables pour compléter l’offre industrielle des bailleurs sociaux plus importants. Il me semble indispensable que les personnes qui ne rentrent pas dans les cases puissent trouver une solution pérenne en matière logement.

Guillaume Vuilletet, député du Val d’Oise, Commission des Lois

Homme s'exprimant devant un micro
Femme s'exprimant devant un micro
La Fondation Scaler, groupe familial, soutient le domaine du logement depuis plusieurs années. Le projet de la Maison de vie et de partage de la FLS à Saint-Étienne a séduit la Fondation Scaler car il touche les personnes porteuses de handicap mental, très peu prises en charge par l’État une fois devenues adultes. Notre Fondation a été interpellée par le projet !

Bénédicte Boissonnas, Présidente de la Fondation Scaler

Les acteurs de l’ESS, et notamment du logement social, ont toujours su innover par une ingénierie juridique et financière toujours plus poussée pour mettre en oeuvre leurs projets dans un but d’utilité sociale.


Me Jean-Baptiste Croizier, Avocat au Barreau de Lyon,

Cabinet DELSOL Avocats

2 personnes assises dont l'une s'exprime devant un micro

En économie, le logement n’est pas un bien comme les autres car il relève à la fois de la micro-économie par l’utilité que chacun peut en retirer, mais aussi de la macro-économie comme composante des politiques publiques. En somme le logement est un projet de société. On le sait, avoir un logement c’est avoir une identité sociale. Le logement est donc à mettre en lien avec la politique sociale, le travail, l’intégration, le vivre ensemble… De ce point de vue, le logement relève de l’économie du bien commun comme l’environnement ou les politiques régaliennes de l’Etat.

Jean-Axel Dieudonné, Consultant spécialiste des outils de la finance solidaire

3 personnes assises à l'assemblée nationale

Il est urgent de remettre le problème de la précarité du logement au centre des préoccupations en matière de logement et de mobiliser l’ensemble des outils des trois sphères de production de l’économie (la solidarité nationale, le marché et la société civile) au service de cette préoccupation, en diffusant les valeurs de solidarité propre au logement. Encourageons également le triptyque expérimentation/innovation/diffusion.

 

Gilles Desrumaux, Délégué Général de l’UNAFO, membre du HCLPD

Sans logement, on note souvent la déconstruction des liens sociaux et familiaux, la disparition des rapports de proximité et d’assistance, l’isolement social, la solitude, voire le sentiment d’abandon, de désolation. L’habitat n’est pas un domaine périphérique de l’existence humaine, bien au contraire.

 

Frédéric Monot, Délégué Général de la Fondation du Crédit Mutuel

La FLS remercie l’ensemble des intervenants à ce colloque.

Abonnez-vous à notre newsletter :