Prochaine maison à Viroflay

La création d’une nouvelle maison de vie et de partage est toujours l’aboutissement d’un long parcours. A Viroflay, les jeunes femmes voient aujourd'hui que leur souhait d'aller vivre en habitat partagé va se réaliser : la maison est aujourd'hui en travaux. Retour sur les étapes d'ouverture de ce lieu lieu si particulier !

UNE INITIATIVE DE FAMILLES

En 2006, trois familles des Yvelines s'associent et fondent l’association Les Maisons Saint-Joseph. Objectif : créer, entre la maison familiale et les structures médicosociales (foyers d’hébergement, ESAT, etc.), des lieux d’accueil où les personnes handicapées puissent se sentir chez elles et soient autonomes. La rencontre en 2015 avec la FLS permet de porter un premier projet avec succès. Et en 2018, tous s'engagent pour un nouveau projet, et une maison est alors trouvée à Viroflay.

« Les vendeurs étaient si enthousiasmés par le projet qu’ils ont organisé  un dîner pour présenter les jeunes femmes aux habitants du quartier ! Grâce à la FLS qui a acheté la maison et réalise les travaux d’aménagement, les jeunes femmes vont pouvoir bientôt emménager ! » (Marielle Puvis, co-fondatrice de l'association partenaire)

L'aventure se lance alors. Les partenaires, donateurs et mécènes sont recherchés, pour permettre l'ouverture d'un tel lieu, innovant et solidaire.

 

EN CHIFFRES

1,3M d'investissement

229m² actuellement en travaux

7 jeunes femmes bénéficiaires

8 partenaires financiers

UN IMPACT LOCAL ET SOCIAL

Située à proximité immédiate d’un réseau de bénévoles & des transports en commun adéquats pour que les jeunes femmes poursuivent leurs activités professionnelles en toute autonomie, et avec un grand jardin, cette maison correspond exactement aux souhaits des futures colocataires.

Depuis début juillet, la maison est en plein travaux, pour 4 mois minimum. Création de salles d'eau ; transformation complète du sous-sol ; aménagement des espaces partagés : tout y passe pour que les jeunes femmes qui vont y vivre puissent être chez elles sans être seules.

La FLS remercie l'ensemble des partenaires qui rendent ce projet possible. Vous pouvez les retrouver ici.

Ils en parlent

Un souvenir marquant d'une de vos récentes visites dans une Maison de Vie et de Partage ?

Le sourire aux lèvres d’un résident qui rentrait chez lui après une bonne journée de travail et m’expliquait quelle bonne perspective le jardin lui offrait pour le week-end qui s’annonçait avec ses colocataires ! et l’implication de ces jeunes dans la vie quotidienne de la colocation, chacun à sa mesure.

Marie PRIVAT, directrice de la Fondation d'entreprise Safran pour l'Insertion, mécène de la Maison de Vie et de Partage de Viroflay

Les jeunes ont-ils l'air heureux ?  

Cette vie familiale dans les Maisons de Vie et de Partage est très enrichissante pour les colocataires sur le plan humain. D'autant qu'ils voient toujours ce qu’il y a de plus beau autour de nous, le bon côté des choses. Une vraie leçon de vie. 

Jeanne a été volontaire en service civique en 2020 auprès des jeunes colocataires de l'association Les Maisons Saint Joseph

 

Pourquoi un partenariat ?

La FLS nous apporte beaucoup. Elle achète et rénove  les maisons qui accueillent nos projets. Et elle  rassemble et anime un réseau de Maisons de Vie et de Partage. Même si chaque projet est différent, le concept de fond est globalement
identique. Or, en organisant des temps d’échanges, la FLS permet un partage d’expérience très précieux dans ce domaine novateur où beaucoup de choses sont à inventer.
Cette action est très importante car je suis sûre que ce concept des maisons de partage peut être adapté aux personnes âgées et fragilisées par la solitude. Ces petites structures où chacun s’entraide sont une solution d’avenir pour notre pays.

Marielle Puvis, co-fondatrice de l'association Les Maisons Saint-Joseph

Aujourd’hui, il nous manque 55 000 € pour financer certains travaux d’adaptation de la maison comme par exemple la création des salles d’eau.

Être volontaire service civique

Camille avait 18 ans lors de son premier échange avec la FLS et l'association PARM. A ce moment-là, nous avons tous une conviction : Camille pourrait apporter aux résidents de la maison de vie et de partage ... et elle pourrait également recevoir. Un an plus tard, nous ne nous doutions pas à quel point ! 

Toute mon expérience a été formidable. Pendant le week-end réseau, au début de mon volontariat, j'ai pu créer des liens avec chacun des résidents, très très forts, et ça m'a appris à mieux m'ouvrir à eux.

 

Avant, je n'avais pas cette confiance d'y aller, de proposer. J'ai appris à grandir et prendre confiance en moi.

 

On ne regrette jamais d'avoir vécu un service civique !

ACTUELLEMENT, NOUS RECHERCHONS PLUSIEURS VOLONTAIRES

Sur Paris, dès que possible

  • Visite de familles fragiles, dans toute l'IDF
  • Organisation d'ateliers et de temps de rencontre

Sur Saint-Etienne - à la rentrée

  • Vie partagée avec les résidents de la Maison de Vie et de Partage PARM (cuisine, activités, ...)
  • Liens amicaux avec les résidents

Sur Dinard - à la rentrée

  • Vie partagée avec les colocataires de Diadème (cuisine, activités, ...)
  • Liens amicaux avec eux et leur environnement

Sur Versailles - en septembre-octobre

  • Activités en fin de journée et week-end avec les deux maisonnées des Maisons Saint-Joseph, lieu de vie d'adultes avec handicap mental

Voir aussi

Le volontariat service civique : engagement et générosité

En cette rentrée, la FLS recherche des volontaires en service civique.  Le partage de votre quotidien avec 4 personnes handicapée L’occasion de participer, avec les 4 coloc, à des activités manuelles, sportives et culturelles L’opportunité d’un temps de réflexion sur ses choix et ses attentes dans la vie Partir à la rencontre de la personnes […]

Continue reading

Devenez volontaire

Raoul Follereau, inspirateur de la FLS, a plusieurs fois dans sa vie, interpellé la jeunesse à agir. A se mobiliser en faveur des plus fragiles. La FLS propose aujourd'hui de poursuivre cette aventure humaine unique et inestimable, grâce à son agrément de service civique. C'est à vous, jeunes de tous les pays que je m'adresse.Parce […]

Continue reading

Ils en parlent

« Quand on donne son temps aux personnes handicapées, c’est finalement du temps qu’on va gagner demain. On apprend vraiment à se découvrir, s’épanouir. Aujourd’hui, j’en sais plus sur moi »
Louis, Volontaire service civique FLS à Versailles

« Au fond de moi j’ai toujours eu ce désir d’aider les autres, sans savoir comment le faire. Bien qu’aider son prochain semble simple et naturel, il est parfois compliqué d’aller vers lui  et de lui apporter de l’aide , tout en respectant sa dignité… Et j’ai eu la chance de découvrir quelques uns de ces gestes, grâce à ce volontariat »

Bogusia, Volontaire service civique FLS à Saint-Etienne

C'est à vous, jeunes de tous les pays que je m'adresse.
Parce que vous possédez la plus grande puissance du monde : L'AVENIR.

Raoul FOLLEREAU, inspirateur de la FLS 

Premiers jours d’une nouvelle colocation

Après plusieurs mois de rénovation, le mois de février a vu les travaux de la maison de vie et de partage des Lilas se terminer. Afin d’accueillir des personnes de la rue, la maison, dont la FLS est propriétaire, a été transformée en colocation comprenant 5 studios et de grands espaces partagés. A l’heure du confinement, nous vous partageons des extraits des premiers jours de la vie partagée des trois colocataires de cette maison.

La vie s'organise dans la maison

Malgré le confinement nous avons réussi à contacter les résidents, et notamment Paul qui nous raconte :

Après quelques semaines seulement, nous nous sommes retrouvés en confinement. Nous partageons quelques activités et mettons à profit les talents de chacun. Le bricoleur aide au montage de meubles et dans la cuisine monte l’odeur de délicieux plats préparés par le cuisinier de notre groupe, avant de se retrouver pour une longue conversation autour d’un café.

Pour ces personnes qui ont vécu des moments difficiles, parfois pendant plusieurs années dans la rue, le retour vers une vie plus stable se fait généralement sur de longues périodes d’accompagnement. Bien souvent, le moteur principal est l’accès à un logement décent où ils vont pouvoir retrouver une autonomie et simplement dormir en toute sécurité.

 

" C’était un grand moment lorsque l’on m'a remis les clés de mon nouveau chez moi, je vais être libre et autonome. Cela change du métro où j’ai passé plusieurs années. "
George*

 

Le salon aménagé de Georges

Une maison pour les personnes qui étaient hier, à la rue

Entre février et mars, trois anciens sans domicile fixe ont intégré cette colocation un peu particulière. Tous ayant dormi dans la rue, les résidents logent désormais dans des studios, dont ils possèdent la clé afin d'avoir leur propre espace. Leur « chez-eux ».

Durant les travaux, le cabinet d’architectes SBA a également aménagé un espace de vie commun qui permettra aux personnes qui y habitent de se retrouver, d'échanger, voire même demain ... d'inviter !

A terme, la maison accueillera 5 personnes anciennement en situation de difficulté qui souhaitent prendre leur indépendance tout en gardant un contexte amical et un suivi social, et ce grâce à notre partenaire l’Association Pour l’Amitié (APA).

D'AUTRES TEMOIGNAGES DISPONIBLES

COMMENT AIDER ?

La réalisation de ces travaux par la FLS n'est possible que grâce à la mobilisation de tous en faveur des projets. Pour que les colocations d'aujourd'hui, de demain et d'après-demain ouvrent, la Fondation a besoin de soutiens. Merci d'avance de votre mobilisation !

JE ME MOBILISE

* Par souci de confidentialité, le prénom de Georges a été modifié.

NOS AUTRES PROJETS

Habitat partagé de Normandie

La Maison de Vie et de Partage de Bayeux a ouvert ses portes en début d’année 2020. Sept adultes handicapés vont y vivre désormais en colocation, dans un environnement familial et fraternel. Le projet « Voisins Solidaires » vise à construire, à côté de la maison, 5 logements pour des familles, retraités et célibataires qui […]

Continue reading

La « casa » de Lourdes

D'ici quelques mois, une maison de vie et de partage verra le jour dans un ancien hôtel au cœur de la ville de Lourdes, en partenariat avec l’association En Casa (« A la maison » en occitan). Une vingtaine de personnes sortant de la rue y vivront ensemble, entourées d’une famille bienveillante, de bénévoles et […]

Continue reading

Maisonnée de Viroflay

Destinées aux personnes fragiles, les Maisons de Vie et de Partage représentent une chance d’inclusion. Focus sur la maisonnée de Viroflay, portée avec l'association Les Maisons Saint Joseph. Sept jeunes femmes en situation de handicap mental souhaitaient vivre en colocation. Impossible, me direz-vous ? Pourtant, depuis quelques années, Odile et ses 6 colocataires, aidées par […]

Continue reading

Aux travaux !

En ce début d'année, les travaux vont bon train à la FLS. Lorsque l'ouverture d'une Maison de Vie et de Partage est engagée, les travaux sont une étape nécessaire, plus ou moins longue, plus ou moins coûteuse. Mais c'est aussi et surtout l'occasion de fêter le lancement tous ensemble, comme à Lourdes ou encore d'adapter les lieux aux projets sociaux, comme aux Lilas. Tour d'horizon des travaux actuels à la FLS.

Lancement de travaux à Lourdes

Le vendredi 31 janvier a eu lieu le lancement des travaux de la maison de vie et de partage de Lourdes "En Casa" (à la maison en occitan).

Madame le Maire Josette Bourdeu a souligné que le plus important n’était pas le fait qu’on réhabilite un immeuble au centre ville mais c’est que des personnes, voire des familles soient réinsérées au cœur de notre ville, le temps de respirer, de retrouver confiance, un emploi, un logement et participer pleinement à nouveau à notre communauté. Monseigneur Nicolas Brouwet a pour sa part béni les lieux.

Madame le Maire et l'évêque du Diocèse de Tarbes-Lourdes ont ensuite dévoilé l'affiche qui inaugurent les travaux de réhabilitation. Enfin Palmino Paolucci, Président de En Casa, et Michel Récipon détruit avec un marteau un morceau de mur symboliquement pour donner le coup d’envoi du début de ces travaux.

 

" Dans chacune des actions de la FLS, nous restons guidés par les mots Raoul Follereau « c’est l’enthousiasme, la joie débordante de vivre qui renverseront les murailles ».
Ainsi, je vous propose de renverser les murailles au sens propre, en donnant un coup de pioche pour lancer officiellement les travaux de cette maison de vie et de partage. "
Michel Récipon, président de la FLS

D'ici quelques mois, à la fin des travaux y vivront une vingtaine de personnes en détresse sociale, entourées d’une famille bienveillante, de bénévoles et de salariés. Les personnes seront accueillies avec un objectif commun à celui de la FLS : grâce à un toit, favoriser dignité et amitié.

LA "CASA" DE LOURDES

Fin de travaux aux Lilas

Des personnes qui étaient hier sans domicile fixe ont exprimé le souhait de vivre dans une colocation à taille humaine.

L’objectif ? Lutter contre la solitude que pourrait procurer un logement autonome, tout en favorisant l'inclusion et l'amitié.

La FLS est propriétaire d’une maison aux Lilas (93), et de grands travaux y étaient nécessaires. Située à proximité des transports en commun et du périphérique, cette maison dispose de nombreux atouts pour favoriser l'insertion de ceux qui y vivront.

Après quelques mois, les travaux sont désormais en train de se terminer, permettant aux futurs colocataires d'envisager prochainement de s'y installer. L’animation de la colocation sera portée par une association partenaire, l’Association Pour l’Amitié (APA).

Les travaux aux Lilas se terminent.
En photo : Anne de Noray (Association Pour l'Amitié) ; Stanislas Blandin (FLS) ; Sylvain Boureau (Cabinet SBA) ; Guillaume Masquelier (Espace et Chantiers)

 

Les travaux à venir : Viroflay, Limoges, Buglose, ...

D'autres futurs colocataires sont en attente du lancement des travaux de leur Maison de Vie et de Partage. A Buglose, un habitat intergénérationnel va bientôt voir le jour ; à Limoges, une colocation pour adultes avec handicap psychique et enfin, à Viroflay, une colocation pour sept femmes avec handicap mental. La FLS jour, dans chacun de ces projets, un rôle important pour la réalisation de ces travaux.

2 février 2020 - A Buglose, les premières marches sont posées, pour symboliser le lancement du nouvel habitat intergénérationnel 

LA MAISON DE BUGLOSE

5 février 2020 - Dans les Yvelines, les futures colocataires découvrent les plans de leur Maison de Vie et de Partage de Viroflay

LA MAISON DE VIROFLAY

COMMENT AIDER ?

La réalisation de ces travaux par la FLS n'est possible que grâce à la mobilisation de tous en faveur des projets. Pour que les colocations d'aujourd'hui, de demain et d'après-demain ouvrent, la Fondation a besoin de soutiens. Merci d'avance de votre mobilisation !

Notre bonheur : leur vie partagée

"Je suis heureuse ici” confiait récemment Lisa*, jeune adulte avec handicap mental de la Maison de Vie et de Partage de Saint-Etienne. Elle y a emménagé en début d’année 2019, et en un an, que de temps partagés : la fête de son anniversaire avec ses colocataires, les plantations de bacs à fleurs dans la maison, les soirées karaoké,... A 26 ans, Lisa a désormais son chez-elle, dans cette maison.

Son bonheur : la vie partagée

Lisa fait partie des neuf colocataires avec handicap mental de la maison de Saint-Etienne. Trois salariés, deux jeunes en volontariat service civique, mais aussi une dizaine de bénévoles y passent _ ou même pour certains y vivent !

Le besoin de tels lieux de vie partagée pour personnes fragiles est phénoménal et partout en France. A la frontière entre le logement autonome et l’établissement, les Maisons de Vie et de Partage représentent une chance d’inclusion des plus fragiles, que ce soit les adultes handicapés, les personnes en détresse sociale, ou encore des familles monoparentales dans le besoin, des personnes vieillissantes, …

« Je suis heureuse ici »
Lisa, colocataire d'un habitat partagé de la FLS

Leur bonheur : bientôt la vie partagée

A la FLS cette année nous croyons toujours plus en cette innovation et avons accéléré nos initiatives.

  • A Bayeux, les premiers emménagements se programment. Heureux de voir les travaux terminés, ces quatre jeunes adultes avec handicap se mobilisent pour aménager leurs studios, identifier leurs futurs colocataires de cette Maison et ça y est : bientôt chez-eux !
  • À Lourdes, au moment où je vous écris ces lignes, les travaux se lancent et d’ici douze mois, vingt personnes en détresse sociale pourront habiter “em casa” (à la maison, en occitan)
  • Aux Lilas, à côté de Paris, les travaux sont terminés et y emménagent ces jours-ci trois colocataires, qui ont vécu des moments de vie difficiles dans la rue.

Et je ne vous parle aujourd’hui que des avancées de ces derniers mois. Je n’en oublie pas les sept jeunes colocataires avec handicap mental de notre toute première Maison de Vie et de Partage à Versailles. Vous le voyez, à l’échelle de la France, ce sont plus de cinquante personnes logées dans de tels lieux aujourd’hui,
et nous programmons que 300 nouveaux colocataires y emménageront d’ici 2023.

“Nous ne ferons pas tout, mais nous ferons quelque chose” encourageait Raoul Follereau. Avec ces maisons, la FLS crée une réponse à taille humaine, en cœur de ville, et qui apporte de la joie tant aux colocataires qu’à toute personne qui y passe

Les projets avancent, avec des travaux, des rencontres et de nouvelles maisons achetées.

LES MAISONS DE VIE ET DE PARTAGE

Notre bonheur : leur vie partagée

Aujourd'hui, en amont des fêtes de Noël, bâtir cette joie passe également par le don.

Ce don apporte du bonheur, il soutient la création de telles Maisons et encourage l’innovation.
Ce don rend concret l’emménagement de nos familles logées.
Ce don aide à la responsabilisation de l’ensemble de nos bénéficiaires.

Ce don, il accompagne avant tout le sourire de Lisa.

JE BÂTIS LE BONHEUR

* Par soucis de confidentialité, le prénom a été modifié.

Elles l'ont fait.
En cette fin d'année, elles ont un message : soyons tous donateurs !

Retour sur la matinée sur l’habitat partagé

A Issy-les-Moulineaux, la FLS tenait récemment une matinée d'informations riche et passionnante sur la thématique de l'habitat partagé. Avec des témoignages inspirants, une table-ronde de qualité et une introduction de Monsieur le Maire André Santini, ces échanges ont intéressé tant les colocataires que les bénévoles et salariés d'habitats partagés, venus de partout en France.

« On a tous des moments de fragilité, que nous soyons dépendants ou valides. Cette fragilité est une porte d'entrée à l'échange et au lien social. »
Eric Molinié, Secrétaire Général, Dalkia

Eric Molinié, grand témoin

Avec une vie riche d'expériences au Téléthon, au Samu Social, à la HALDE, et aujourd'hui à Dalkia, Eric Molinié a acquis une conviction : "Un toit, ce n'est pas tout." La dignité d'une personne fragilisée passe tant par le toit que par le travail. La création de liens sociaux est ainsi prioritaire.

Le toit, c'est un lieu de protection avant tout, mais penser l'accompagnement est indissociable, au risque de renforcer la fragilité de la personne ainsi logée. L'accompagnement est nécessaire pour l'appropriation du logement, mais aussi pour encourager vers l'emploi et vers des activités favorisant un retour à l'emploi.

Grâce aux nouvelles formes de solidarités actuelles, les expérimentations permettent d'innover dans la création de liens sociaux, sans attendre forcément la mobilisation de l'ensemble des acteurs publics. Elles encouragent la lutte contre l'isolement, des plus fragiles d'entre nous. Les initiatives de l'Association Pour l'Amitié ou encore de la FLS en témoignent.

« Compte-tenu de la demande partout en France, venant des parents et de proches de personnes handicapées, ou encore d'associations locales, nous continuerons à encourager l'ouverture de Maisons de Vie et de Partage ! »
Michel Récipon, Président, FLS 

A la recherche du confort de vie des plus fragiles

Suite au témoignage inspirant d'Eric Molinié, une table-ronde s'est tenue, sur la thématique "A la recherche d'une qualité de vie dans l'habitat partagé". Animés par Patrick Longchampt, journaliste de solutions, les échanges ont mobilisé quatre acteurs, tous impliqués dans l'habitat partagé pour personnes fragiles :

  • Michel RECIPON - FLS
  • Thibaud de DINECHIN - Maison Harmonia - Pascale de Dinechin (Levallois)
  • Florence COUDERC-MAMPOUYA - MVP Limoges
  • Jean-Charles de SÈZE - Architecte du patrimoine (MVP Bayeux)

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de la matinée de rencontres, en vidéo
↓↓↓↓↓

« La personne fragile a moins besoin d'assistance que de compréhension et d'amitié »
Raoul Follereau, inspirateur de la FLS 

Une matinée inspirante

Cette matinée s'inscrivait dans un programme beaucoup plus large, un week-end entier rassemblant les colocataires, bénévoles et  habitats partagés pour personnes fragiles. Odile et Philippe ont d'ailleurs tous deux témoigné de leur vie quotidienne dans un habitat partagé, la première à Versailles et le second à Saint-Etienne. Et cela nous a permis de voir la bonne humeur, la convivialité et l'amitié qui se vivait en ces lieux.

La fête des maisons de vie et de partage

Les 19 et 20 octobre dernier se rassemblaient les membres du réseau des Maisons de Vie et de Partage de la FLS. Le pari était osé : réunir en un même lieu, le temps d'un week-end, les colocataires, bénévoles et salariés de Lourdes, Dinard, Versailles, Saint-Etienne, Bayeux, Limoges, et bien d'autres villes encore ! La participation de plus d'une centaine de personnes _ et plus d'une centaine de sourires associés _ laisse croire que ce défi a été relevé. Retours en images sur ce moment fondateur. 

Echanges et rencontres

Avec un programme adapté aux participants, des ateliers ludiques et formateurs sur les gestes domestiques ou encore sur la valeur de l'argent ont été proposés aux colocataires.

Quant à eux, les bénévoles et porteurs de projets partageaient leurs questions sur le rôle du bailleur, la collecte de dons, et la pérennité d'un projet social, avec intervenants de la FLS et externes. Ces temps collectifs permettaient un partage d'expériences entre les maisons habitées et animées au quotidien, celles en cours d'ouverture, et celles en projet.

Ce qui fut apprécié de manière unanime, c'est surtout la rencontre avec des acteurs qui, dans un autre coin de France, se posent les mêmes questions, tout en s'engageant avec le même enthousiasme sur le chemin de l'habitat partagé pour les plus fragiles.

« Avec les Maisons de vie et de partage, le défi est en passe d'être relevé : donner, dans nos villes, une place centrale à la fragilité. »
Michel Récipon, président de la FLS

Ce week-end rassemblant le réseau des Maisons de Vie et de Partage a été possible grâce au mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller

Un réseau animé et enthousiaste

"Nous ne ferons pas tout, mais nous ferons quelque chose". Avec ces mots, Raoul Follereau encourageait à continuer, à persévérer. Ce mot d'ordre, nous nous y attachons au quotidien. La rencontre entre tous les acteurs se mobilisant dans les Maisons de Vie et de Partage porte des fruits d'espérance et dynamisants.

Nul doute que la FLS organisera de nouveau de telles manifestations, moments de joie et de partage, moments fondateurs des Maisons de Vie et de Partage.

Levée de fonds avec le Crédit Coopératif

A la veille de la journée mondiale pour l’habitat, la FLS confirme son action sociale en faveur des personnes fragiles en réalisant une levée de fonds inédite, grâce au Crédit Coopératif. 

Une levée de fonds inédite

Cette levée de fonds, arrangée et placée par le Crédit Coopératif, finance le changement d’échelle de la FLS. Le plan de développement de la Fondation intègre :

  • une augmentation de 4 000 à 6 000 m², soit plus d’un tiers de son parc immobilier existant, notamment par la création de Maisons de Vie et de Partage, colocations à taille humaine entre personnes fragiles en cœur de ville.
  • une valorisation des emprises foncières existantes de la FLS, notamment en Île-de-France.

Dès l’origine, le Conseil d’Administration de la FLS a souhaité voir l’emprunt obligataire labellisé par Finansol. Le label Finansol a été créé en 1997 “pour distinguer les produits d’épargne solidaire des autres produits d’épargne auprès du grand public” . Au terme d’un processus sélectif, l’emprunt obligataire est labellisé en décembre 2018 par Finansol.

« Conscients de l’impact social de la FLS, nous avons cherché dès 2017 les moyens d’accélérer notre développement. Avec cet emprunt obligataire, la FLS fait le choix d’innover en utilisant les outils dédiés à la finance dite « classique » pour loger les plus fragiles d’entre nous. »
Michel Récipon, président de la FLS

Un partenariat avec le Crédit Coopératif

Grâce à l’expertise et à l’écosystème du Crédit Coopératif, les obligations émises ont été placées en France exclusivement auprès d’investisseurs de l’économie sociale et solidaire et de sociétés de gestion d’actifs.

« Nous sommes très heureux d’avoir été le partenaire bancaire de la FLS pour cette opération inédite et innovante au profit d’une action sociale essentielle. Le soutien du Crédit Coopératif en faveur des personnes en situation de fragilité fait partie des objectifs et des actions de longue date de notre banque. C’est pourquoi nous avons développé une expertise sectorielle reconnue sur ces enjeux, cruciaux pour une société plus juste. »
Christine Jacglin, directrice générale du Crédit Coopératif

Une refonte de notre modèle économique

Consultant spécialiste des outils de la finance solidaire, Jean-Axel Dieudonné de Boissieu a conseillé la Fondation pendant plusieurs mois. Son expertise et sa conduite de projets furent déterminantes pour structurer la Fondation sur la voie d’un nouveau modèle économique, associant analyse extra-financière, optimisation d’équilibre financier, levée de fonds et garantie de l’intérêt général.

A l’occasion du Forum National des Associations et Fondations, le 16 octobre prochain, Jean-Axel Dieudonné de Boissieu partagera son expérience vécue à la FLS lors de la conférence Mettre en avant son impact sociétal peut-il faciliter l’accès aux financements ?

« Grâce à cette émission obligataire, la FLS met au service d’une population fragile ou en situation de fragilité toute l’efficacité de son modèle économique. Ceci n’a été possible que grâce à la mobilisation des administrateurs et de l’équipe opérationnelle pour intégrer les outils d’information financière et extra-financière, peu usuels dans l’économie sociale et solidaire. »

Jean-Axel Dieudonné de Boissieu, consultant 

La Fondation en bref

Participants à la journée sur Versailles rassemblant le réseau des Maisons de Vie et de Partage en juillet 2018

Quelques actualités récentes

Retour sur l’année 2018

A l'occasion de la sortie du "Journal des comptes" de la Fondation, une rétrospective de l'année 2018 des actions et des projets menés vous est proposée. Comme chaque année, la FLS tient à vous montrer en toute transparence ses actions et ses comptes.  Les temps forts de 2018 ont été nombreux : bilan des orientations […]

Continue reading

Inauguration maison PARM

Près de 80 personnes étaient réunies lundi 17 juin à Saint-Étienne à l'occasion de l'inauguration officielle de la Maison PARM. Bilan de cette journée emplie de joie et d’émotions. "Cette inauguration a une saveur particulière pour la FLS. C'est en effet en ces lieux qu'a débuté son histoire. Il y a 30 ans, nos fondateurs […]

Continue reading

Tour d’horizon des Maisons de Vie et de Partage

Les Maisons de vie et de partage rassemblent en colocation des personnes fragiles, offrant les conditions d’une relative indépendance sans solitude et une expérience de l’altérité particulièrement riche. Situées en coeur de ville, ces maisons constituent des lieux de vie intermédiaires entre logement ordinaire et établissement médicalisé. Impulsées par la FLS grâce à un investissement […]

Continue reading

Les ateliers 2019 – économies d’énergie et architecture d’intérieur

La programmation 2019 des ateliers FLS est bien lancée. Petite rétrospective sur les deux premiers rendez-vous de nos familles logées. Les thématiques ? Optimisation de son intérieur d'une part, et les économies d'énergie d'autre part.

Continue reading

Un nouveau départ

Âgés tous deux d’une trentaine d’années, Idir et sa femme étaient obligés de vivre séparément, d’un côté et de l’autre de l’Ile-de-France. Crédit image : Freepik  Ils ont dû quitter, il y a quelques années, un logement insalubre. Autant dire que ce logement auquel ils accèdent à Saint-Denis les encourage à écrire une nouvelle page de […]

Continue reading

Colloque FLS à l’Assemblée nationale

Le 5 octobre dernier se tenait un colloque à l'Assemblée nationale consacré au financement privé du logement social en France. Organisée par la FLS, cette réunion fut l'occasion de mettre en avant des solutions solidaires, permettant de toujours mieux loger les plus fragiles. La finance solidaire, les partenariats privés et des modèles alternatifs sont utiles pour répondre […]

Continue reading

Le volontariat service civique : engagement et générosité

En cette rentrée, la FLS recherche des volontaires en service civique. 

La mission, en détails

A Dinard

  • Le partage de votre quotidien avec 4 personnes handicapée
  • L’occasion de participer, avec les 4 coloc, à des activités manuelles, sportives et culturelles
  • L’opportunité d’un temps de réflexion sur ses choix et ses attentes dans la vie
  • Partir à la rencontre de la personnes humaine dans son intégralité, avec ses richesses et ses fragilités.

Possibilité de logement. Environ 35heures par semaine.

A Pontchateau

  • Le partage de la vie quotidienne des personnes fragiles accueillies
  • La participation à l'animation d’activités (activités manuelles quotidiennes, sorties, lettres d’information, etc.)
  • La participation, avec les résidents, à la vie de la maison (préparation et partage des repas, entretien de la maison…)
  • La création de relations d'amitié

Possibilité de logement à proximité.

A Paris

  • La préparation et l'animation d'ateliers pour les familles logées et les résidents des Maisons de Vie et de Partage
  • La préparation et l'animation des rencontres pour les membres du réseau
  • La préparation et l'animation des visites de chantier

Déplacements en France à envisager dans le cadre de la mission. Environ 24h par semaine. Début privilégié en octobre.

Nos anciens volontaires témoignent

" Dès mon arrivée à Saint Etienne j’ai tenu à m’engager au sein d’une association. Je n’avais pas en tête de causes particulières, mis à part aider et donner quelques heures de mon temps aux personnes fragiles. "

Matthieu, volontaire à Saint-Etienne (42)

 

" Avec ce volontariat, j'aime prendre le temps de faire les choses, retrouver du calme et de la patience pour comprendre l'autre : la personne handicapée. "

Coline, volontaire à Versailles (78)

 

Les modalités du volontariat

L’accueil du Volontaire en mission de Service Civique est réalisé dans le cadre d’un partenariat entre la Fondation pour le Logement Social et des associations locales.

La Fondation pour le Logement Social (FLS) œuvre depuis plus de 30 ans en faveur du logement des plus fragiles. Depuis 2016, pour répondre aux besoins des familles confrontées à la problématique du logement d’un proche en situation de fragilité, la FLS développe un programme de Maisons de Vie et de Partage, associant personnes en fragilité et accompagnants. Le projet social de chaque maison est porté par une association locale, partenaire de la FLS.

La mission du volontaire est de favoriser le lien social entre les bénéficiaires eux-mêmes et avec leur environnement.

Eléments-clés : indemnité mensuelle ; couverture sociale ; accompagnement par un professionnel ; formation ; découverte du milieu associatif.

 

Retour sur l’année 2018

A l'occasion de la sortie du "Journal des comptes" de la Fondation, une rétrospective de l'année 2018 des actions et des projets menés vous est proposée. Comme chaque année, la FLS tient à vous montrer en toute transparence ses actions et ses comptes. 

Les temps forts 2018

Les temps forts de 2018 ont été nombreux : bilan des orientations stratégiques projetées en 2014 ; confirmation du lancement d’un emprunt obligataire pour accompagner les investissements de la FLS ; fin des travaux de la Maison de Vie et de Partage de Saint-Etienne ; engagement de nouveaux projets sur Limoges, Viroflay et Saint-Etienne ; création d’une nouvelle fondation sous-égide de la FLS ; etc. Nous vous partageons cela ici au travers quelques témoignages et images.

"Je viens aux ateliers de la FLS car j'y apprends beaucoup de choses, mais aussi pour la convivialité"
Zoheïr, locataire de la Fondation dans les Hauts-de-Seine, a participé aux 3 ateliers 2018.

"Les Maisons de Vie et de Partage sont un vrai témoignage du vivre ensemble où l’on se rend vite compte que l’aidé devient aidant. Je vis cette expérience au quotidien avec ma fille Pauline. Dès que j’ai une petite contrariété elle le ressent sans même que je ne lui en parle, et va tout faire pour me consoler… Cette sensibilité et cette compassion propres aux personnes handicapées sont des trésors, trop souvent méconnus de la société. Les Maisons de Vie et de Partage, par leur ouverture sur l’extérieur, représentent un moyen de partager au monde ces richesses et de faire évoluer les mentalités."

Guillemette, mère de Pauline, membre du groupe d’amitié de l’habitat partagé de Normandie

 

Des comptes équilibrés

Gage de transparence, la FLS fait vérifier ses comptes annuels par deux commissaires aux comptes. En ressort une certification des comptes et du Compte d’Emploi des Ressources (CER) présentés ici. Un chiffre à retenir : 81% de la collecte 2018 accompagnent les missions sociales et les projets d’investissement, à savoir la création de Maisons de Vie et de Partage.

Les emplois

Les dépenses 2018 de la FLS concernent avant tout nos missions sociales (68%) _ détaillées ci-dessous. Les frais relatifs à la recherche de fonds s’élèvent eux à 384 k€ (soit 14%) et les frais de fonctionnement à 18% - le même ratio qu’en 2017. A noter que 433 k€ ont également soutenu l’investissement des Maisons de Vie et de Partage.

Les ressources

Les ressources globales de la FLS pour l’année 2018 s’élèvent à 3 278 k€. L’ensemble des dons représente 58% _ leur répartition est détaillée dans le graphique ci-contre ; les loyers 25% (soit 840 k€) et les cessions 15% (soit 495 k€). La maîtrise d’ouvrage interne constitue les fonds restants.

JE SOUTIENS LA FLS

Nos missions sociales

Nos missions sociales correspondent aux activités menées par la FLS liées directement à notre objet social, à savoir de loger et insérer les plus fragiles.

 


Pour en savoir plus sur nos comptes 2018, nous vous invitons à lire notre rapport annuel

Retour sur l'année 2018

Saint-Etienne : les travaux se terminent

La première pierre était posée fin 2015. Trois ans plus tard, les travaux se terminent. Et les premiers emménagements s'organisent. Focus sur les dernières avancées de la Maison de Vie et de Partage de Saint-Etienne.

Continue reading

Colloque FLS à l’Assemblée nationale

Le 5 octobre dernier se tenait un colloque à l'Assemblée nationale consacré au financement privé du logement social en France. Organisée par la FLS, cette réunion fut l'occasion de mettre en avant des solutions solidaires, permettant de toujours mieux loger les plus fragiles. La finance solidaire, les partenariats privés et des modèles alternatifs sont utiles pour répondre […]

Continue reading

Atelier « jeu-concours » avec Activ’eau

Depuis 2 ans déjà, la FLS met en place des ateliers à destination des familles logées, qui sont une véritable occasion  d’approfondir ensemble des sujets liés à leur vie locative, mais aussi les difficultés rencontrées au quotidien … Ainsi, nous sommes heureux de constater l’assiduité de certains locataires , qui répondent souvent présents aux ateliers. En […]

Continue reading

La FLS , 30 ans d’innovation !

Dans le contexte de la promulgation de la Loi ELAN, les acteurs du monde du logement social tels que la FLS, doivent trouver leur place et revendiquer leur spécificité. Ainsi ils pourront continuer d’exister et d’agir !  La Fondation pour le Logement Social organise son premier colloque à l’Assemblée Nationale le 5 octobre prochain. La FLS […]

Continue reading

Une journée chez le Roi Soleil

Samedi 7 juillet dernier, nos bénéficiaires étaient rassemblés pour se retrouver dans le cadre de la 2ème journée réseau  FLS . Au programme : visite du château de Versailles, pique-nique, et cueillette de fruits et légumes à Gally . L'objectif de cette journée, pour la petite quarantaine de participants venant de Versailles, Dinard, ou encore […]

Continue reading

Bien entretenir son logement pendant l’été

Pour rappel la FLS est propriétaires de ses logements et une dynamique de responsabilisation des locataires et familles logées est mise en oeuvre, notamment via des ateliers de formation. Dans le cadre de notre dernier atelier sur la "Gestion des sinistres"ont été abordées des astuces d’entretien du logement, que nous souhaitons partager avec vous en […]

Continue reading

Retour sur l’année 2017

A l'occasion de la sortie du "Journal des comptes" de la Fondation, une rétrospective de l'année 2017 des actions et des projets menés est proposée. Comme chaque année, la FLS tient à vous montrer en toute transparence ses actions et ses comptes. 2017 est à présent derrière nous et vous pourrez consulter ici les différents éléments […]

Continue reading

Investissez votre don dans l’immobilier

Avec un fonctionnement presque exclusivement privé, la FLS privilégie des réponses fondées sur l’indépendance par rapport à l’Etat. La Fondation a besoin des dons pour développer ces solutions, innovantes et de proximité. Guillemette, mère de Pauline, membre du groupe d’amitié de l’habitat partagé de Normandie : Les Maisons de Vie et de Partage sont un vrai témoignage […]

Continue reading

Saint-Etienne – Une visite de chantier mobilisatrice

Aujourd’hui l’ouverture de la Maison de Vie et de Partage de Saint Etienne est proche. En 2015, la FLS et l’association PARM, entourés de leurs partenaires, posaient la première pierre de la Maison de vie et de partage de Saint-Etienne. Véritables colocations entre des personnes handicapées et valides au cœur des villes, ces logements sociaux […]

Continue reading

Témoignages auprès de jeunes

« Vous êtes l’avenir, le monde sera, demain, ce que vous voudrez qu’il soit ».  A l’image de Raoul Follereau, la FLS souhaite interpeller les jeunes. Avec une matinée de témoignages à l’école Buc Ressources le 9 mars dernier, cette mobilisation est réussie. Zoom sur ces moments. Lors d’une semaine de formation sur les formes de la solidarité […]

Continue reading