Nos familles logées

La FLS loge 169 familles, dans 35 communes différentes. En développant les Maisons de Vie et de Partage, la Fondation loge aussi en colocation des personnes handicapées en capacité d'autonomie.

Responsabiliser les plus fragiles

C'est là tout le combat transmis par le fondateur André Récipon. Cet héritage de Raoul Follereau est aujourd'hui moteur de la FLS.
Notre Fondation veut aider chaque famille avec ses fragilités et son identité propre, par l'intermédiaire du logement.

De puis bientôt 30 ans, la FLS permet à des familles d'avoir un toit et de se reconstruire.

 

169
logements

1 240 k€
d’investissements réalisés

4
Maisons de Vie et de Partage ouvertes

Autonomie renforcée, solitude oubliée

Destinées aux adultes handicapés, aux personnes en détresse sociale, ou aux familles monoparentales les Maisons de Vie et de Partage représentent une chance d’inclusion pour les plus fragiles.
Situées au cœur de ville, elles facilitent l’ouverture sur l’extérieur, encouragent l’autonomie des résidents qui en majorité exercent une activité professionnelle, et rendent plus aisée leur inclusion dans la vie sociale.

Elles participent à rompre l’isolement et l’exclusion.

Avec ces maisons, la FLS crée une réponse à taille humaine, en cœur de ville, et qui apporte de la joie tant aux colocataires qu’à toute personne qui y passe !

Retrouvez la vidéo sur nos familles logées!

caret-down caret-up caret-left caret-right
Asma

"La maison où je vivais a brûlé. Après avoir vécu 6 mois à l'hôtel, j'ai aujourd'hui un toit grâce à la FLS"

 

Madame S

"Je vis dans ce logement depuis des années. Merci à la FLS"

 

Le combat auprès des plus fragiles,c'est aussi s'engager en faveur de l'insertion sociale des personnes en situation de handicap.

C'est pourquoi la FLS choisi de mettre en oeuvre des Maisons de Vie et de Partage pour de nouveaux bénéficiaires.

Comme Anthony, ils sont nombreux à vouloir vivre cette expérience de vie partagée.

Cette orientation donnée par notre président actuel, Michel Récipon, continue d'illustrer notre engagement au côté des plus fragiles.

 

" Tant qu’il y aura sur la terre un innocent qui aura faim, qui aura froid, ou qui sera persécuté ; tant qu’il y aura sur la terre une famine évitable ou une prison arbitraire, ni vous, ni moi nous n’aurons le droit de nous taire, ni de nous reposer" Raoul Follereau