Premiers jours d’une nouvelle colocation

Après plusieurs mois de rénovation, le mois de février a vu les travaux de la maison de vie et de partage des Lilas se terminer. Afin d’accueillir des personnes de la rue, la maison, dont la FLS est propriétaire, a été transformée en colocation comprenant 5 studios et de grands espaces partagés. A l’heure du confinement, nous vous partageons des extraits des premiers jours de la vie partagée des trois colocataires de cette maison.

La vie s'organise dans la maison

Malgré le confinement nous avons réussi à contacter les résidents, et notamment Paul qui nous raconte :

Après quelques semaines seulement, nous nous sommes retrouvés en confinement. Nous partageons quelques activités et mettons à profit les talents de chacun. Le bricoleur aide au montage de meubles et dans la cuisine monte l’odeur de délicieux plats préparés par le cuisinier de notre groupe, avant de se retrouver pour une longue conversation autour d’un café.

Pour ces personnes qui ont vécu des moments difficiles, parfois pendant plusieurs années dans la rue, le retour vers une vie plus stable se fait généralement sur de longues périodes d’accompagnement. Bien souvent, le moteur principal est l’accès à un logement décent où ils vont pouvoir retrouver une autonomie et simplement dormir en toute sécurité.

 

" C’était un grand moment lorsque l’on m'a remis les clés de mon nouveau chez moi, je vais être libre et autonome. Cela change du métro où j’ai passé plusieurs années. "
George*

 

Le salon aménagé de Georges

Une maison pour les personnes qui étaient hier, à la rue

Entre février et mars, trois anciens sans domicile fixe ont intégré cette colocation un peu particulière. Tous ayant dormi dans la rue, les résidents logent désormais dans des studios, dont ils possèdent la clé afin d'avoir leur propre espace. Leur « chez-eux ».

Durant les travaux, le cabinet d’architectes SBA a également aménagé un espace de vie commun qui permettra aux personnes qui y habitent de se retrouver, d'échanger, voire même demain ... d'inviter !

A terme, la maison accueillera 5 personnes anciennement en situation de difficulté qui souhaitent prendre leur indépendance tout en gardant un contexte amical et un suivi social, et ce grâce à notre partenaire l’Association Pour l’Amitié (APA).

D'AUTRES TEMOIGNAGES DISPONIBLES

COMMENT AIDER ?

La réalisation de ces travaux par la FLS n'est possible que grâce à la mobilisation de tous en faveur des projets. Pour que les colocations d'aujourd'hui, de demain et d'après-demain ouvrent, la Fondation a besoin de soutiens. Merci d'avance de votre mobilisation !

JE ME MOBILISE

* Par souci de confidentialité, le prénom de Georges a été modifié.

NOS AUTRES PROJETS

Habitat partagé de Normandie

La Maison de Vie et de Partage de Bayeux a ouvert ses portes en début d’année 2020. Sept adultes handicapés vont y vivre désormais en colocation, dans un environnement familial et fraternel. Le projet « Voisins Solidaires » vise à construire, à côté de la maison, 5 logements pour des familles, retraités et célibataires qui […]

Continue reading

La « casa » de Lourdes

D'ici quelques mois, une maison de vie et de partage verra le jour dans un ancien hôtel au cœur de la ville de Lourdes, en partenariat avec l’association En Casa (« A la maison » en occitan). Une vingtaine de personnes sortant de la rue y vivront ensemble, entourées d’une famille bienveillante, de bénévoles et […]

Continue reading

Maisonnée de Viroflay

Destinées aux personnes fragiles, les Maisons de Vie et de Partage représentent une chance d’inclusion. Focus sur la maisonnée de Viroflay, portée avec l'association Les Maisons Saint Joseph. Sept jeunes femmes en situation de handicap mental souhaitaient vivre en colocation. Impossible, me direz-vous ? Pourtant, depuis quelques années, Odile et ses 6 colocataires, aidées par […]

Continue reading