Le Clos Bartimée : un projet solidaire et inclusif

Portrait de 2 hommes souriants

Le Clos Bartimée : un projet solidaire et inclusif

Située à côté de Bayeux dans le Calvados, la localité de Saint-Vigor-le-Grand accueille depuis janvier 2020 « le Clos Bartimée« . Nous sommes allés à la rencontre de cette conviviale maison de vie et de partage, qui prépare déjà l’arrivée des voisins solidaires.

Tranches de vie partagée

C’est en janvier dernier que les quatre premiers habitants
du Clos Bartimée ont réalisé leur souhait :
vivre dans leur propre logement.
« Avoir mon chez-moi » comme dit Marie-Elisabeth.
Avec Claire Malassis, son accompagnante et Marie-Claude Courtray, représentante de l’ISSEAD, elles livrent chacune
un court témoignage de leurs débuts.

Maison avec jardin
Maison de l'association ISSEAD

Claire Malassis, accompagnante

L’arrivée des habitants en début d’année 2020 fut un événement marquant. Avec Fanny, nous étions dans la maison pour tout préparer. La sonnette retentit. J’ouvre la porte. Et on les voit le sourire aux lèvres. Après ce moment de joie unique, on s’est dit ça y est, cette grande aventure va commencer !

Marie-Claude Courtay, vice-présidente d’ISSEAD

Dès la première semaine d’ouverture de la maison en janvier 2020, les premiers habitants se sont invités les uns les autres, pour partager un repas, un café … Très vite cela s’est bien passé, chacun avec sa personnalité et ses talents. 

Le "prendre soin" entre tous

Dès le départ, le projet prévoit deux maisons sur le même terrain : le Clos Bartimée et la maison des voisins solidaires.

Au Clos Bartimée, la vie partagée a commencé en janvier 2020. La seconde maison est, elle, entrée en études architecturales au printemps dernier. Elle proposera, début 2022, sept appartements de tailles différentes pour

accueillir des familles et des personnes seules voulant partager une vie d’entraide et d’échange avec

les habitants du Clos autour des espaces associatifs. 

Jardin avec une maison à l'arrière plan
Le terrain du projet est très grand, et la maison qui accueillera les voisins solidaires est aujourd'hui en études architecturales

L’architecte du projet, Jean-Charles de Sèze, est aussi père d’une habitante du Clos Bartimée ; il nous confie qu’ « être père et architecte apporte une force en plus pour allier les attentes du projet et les contraintes matérielles« . Admiratif du travail de l’association locale ISSEAD, il a le sentiment d’apporter sa pierre aussi, en tant qu’architecte, à l’édification d’un monde meilleur.

Les différentes étapes du projet

Une rencontre

Du projet aux travaux

Des travaux à la vie partagée

Des travaux à la vie partagée

Des travaux à la vie partagée

2016

2019
Achat et travaux dans la maison

2020
Arrivée des premiers habitants

2021
Construction des voisins solidaires

2022
Arrivée des voisins solidaires

Qui sont les voisins solidaires ?

Les voisins solidaires ont tous pour point commun de :

  • Rechercher un habitat où la notion de lien social et de partage est au centre de son cadre de vie.
  • Quelque soit son  état de vie, penser que la différence est une chance et une richesse.
Logo de personnes en contact
"On prendra soin d'eux et eux, de nous !"
Portrait d'une femme
Marie-Elisabeth
habitante du Clos Bartimée, qui a définitivement hâte de voir ces quinze personnes emménager.
Aujourd'hui, nous avons besoin de soutiens, mécènes et donateurs, pour rendre le projet des voisins solidaires

Parmi les personnes qui se sont faits spontanément connaître pour devenir les voisins solidaires : deux familles avec enfants, 5 personnes célibataires et retraitées.

 

Les deux familles considèrent que c’est une chance pour leurs enfants de vivre à proximité de personnes en situation de handicap qui n’ont ni la force, ni la performance, ni la brillance intellectuelle chères à la société actuelle mais qui  ont une expérience irremplaçable : celle de leur fragilité et de leur vulnérabilité constitutive de leur vie. L’association locale ISSEAD considère que les familles sont une école d’humanité. Elles enseignent, par l’attention qu’elles portent à leurs enfants, le souci de l’autre.

 

 

L’ensemble du projet est structurée par la charte relationnelle du Clos Bartimée, rédigée par les habitants porteurs de handicap, les premiers voisins solidaires identifiés, et le groupe de bénévoles qui organisent le projet localement.

Plus en détails

Autres actualités récentes

Abonnez-vous à notre newsletter :