Il est là ! Le rapport annuel 2019

Maquette du rapport annuel 2019 de la FLS

Grand chantier à la maison de Viroflay

La création d’une maison de vie et de partage est toujours l’aboutissement d’un long parcours. A Viroflay, les jeunes femmes voient aujourd’hui que leur souhait d’aller vivre en habitat partagé va se réaliser : la maison est en travaux. Retour sur les étapes d’ouverture de ce lieu si particulier.

Retour sur l'année 2019 et les initiatives de la fondation pour le logement social.

Dans cette rétrospective, vous retrouverez un point sur les avancées des projets de Maisons de Vie et de Partage en France, innovation lancée par FLS et soutenue par de nombreux investisseurs solidaires. Et également, l’actualité des familles que nous accompagnons au quotidien.

En fin de document, vous trouverez notre rapport financier 2019.

La FLS en chiffres

sur l'année 2019

Logo avec une main qui donne de l'argent

1 576 k€

de dons reçu, intégrant les fondations abritées

Logo avec 2 mains s'ouvrant sur une maison

3 nouvelles fondations abritées

Logo avec une maison et le symbole

3 263 k€

d'investissements réalisés

Logo d'une main portant une bourse d'argent

7 700 k€

levés en emprunt obligatoire

0%

de la collecte

accompagnent les missions sociales et les projets d’investissement

L’année 2019 fut donc une année de concrétisation de nos souhaits pour la FLS, avec l’ouverture de trois Maisons de Vie et de Partage ces derniers mois (à Saint-Étienne, Bayeux et Les Lilas).

Cinq autres Maisons de Vie et de Partage sont en cours de réalisation à Briançon, Lourdes, Limoges, Viroflay et une deuxième à Saint-Étienne. En inaugurant la Maison de Vie et de Partage de Saint-Étienne en juin 2019, le fait de voir combien une amitié naît et s’installe entre ceux qui y vivent m’a profondément marqué. Je souhaite la voir perdurer des années durant.

En parallèle, nous avons réalisé la levée de la première tranche de notre emprunt obligataire, autre innovation pour la FLS, avec l’arrivée de nouveaux partenaires, investisseurs solidaires. Avec cet emprunt obligataire, la FLS a fait le choix d’innover en utilisant les outils dédiés à la finance dite « classique » pour loger les plus fragiles.

Pour permettre la réalisation de tels lieux de vie partagée pour personnes fragiles, la FLS met à disposition, certes sa compétence de bailleur social, mais aussi son statut de Fondation reconnue d’utilité publique (RUP). Ceci a permis une collecte en croissance certaine en 2019, avec des mécènes et des grands donateurs au rendez-vous de notre développement.

Notre reconnaissance d’utilité publique nous permet également d’abriter d’autres fondations qui souhaitent bénéficier de l’appui de la FLS pour développer leur activité, tout en partageant notre mission sociale. Ces derniers mois, notre Conseil d’Administration a décidé la création de trois nouvelles fondations sous-égide : la Fondation Village Saint Joseph, la Fondation Jean et Marie et, pour l’année 2020, la Fondation Saint-Lubin.

Mais la Fondation n’est pas un « simple » bailleur social. Le réseau des Maisons de Vie et de Partage s’étoffe, grâce aux rencontres mensuelles avec les associations partenaires et porteurs de projets et à l’organisation d’événements comme le week-end rassemblant toutes ces maisons en octobre à Issy-les-Moulineaux.

Des comptes équilibrés

Après la réussite des premiers projets pilotes de Maison de Vie et de Partage, le conseil d’administration a décidé d’en accélérer le déploiement, à raison de deux à trois par an. L’année 2019 constitue la transition dans la phase d’accélération du recentrage de l’activité de la Fondation sur l’habitat inclusif. 2019 est aussi l’année de la souscription de la première tranche de l’emprunt obligataire. Par ce biais, la FLS met au service de personnes fragiles toute l’efficacité de son modèle économique.

Ressources de la FLS en 2019
Bilan des emplois de la FLS en 2019

Les ressources globales de la FLS en 2019 s’élèvent à 3 215 k€. L’ensemble des dons représente 49% (soit 1 576 k€) et les produits d’exploitation (loyers et maîtrise d’ouvrage interne) 34%. Le reste est issu notamment de l’amortissement des subventions accordées par les collectivités pour financer les acquisitions immobilières (9%) et du report des ressources affectées non utilisées des exercices antérieurs (8%).

La collecte est en grande majorité affectée à la FLS. à noter les hausses notables des dons en nature, des legs et donations et du mécénat. Les dons aux fondations abritées représentent 26% de la collecte (contre 37% en 2018). 263 K€ ont également soutenu l’investissement en faveur des Maisons de Vie et de Partage.

Quand les missions sociales représentent près de 2/3 des emplois de 2019, les acquisitions des Maisons de Vie et de Partage s’élèvent, elles, à 17%. Les ressources collectées auprès du public sont ainsi mobilisées à hauteur de 82% dans nos activités sociales en 2019.

Les frais relatifs à la communication et la recherche de fonds s’élèvent à 346 k€ en 2019, soit une baisse de 10% par rapport à 2018.

Les frais de fonctionnement sont de 622k€ en 2019. En hausse, ils représentent toutefois le même ratio que les deux dernières années.

Nos missions sociales


Qu’est ce que nos missions sociales ?

Ce sont nos activités directement liées à notre objet social : loger et accompagner les plus fragiles.

Pour en savoir plus sur nos comptes 2019, nous vous invitons à lire notre rapport annuel ci-dessous.

Trois gros plans sur notre innovation via l’émission d’un emprunt obligataire, le week-end réseau ainsi que l’inauguration de la Maison PARM à Saint-Étienne.

Répartition des missions sociales de la FLS en 2019

Rapport annuel

Retour sur l'année 2019