Le service civique à la FLS, une aventure volontaire inoubliable

volontaire service civique madeline

Madeline : mes trois mois de service civique avec la FLS

Depuis décembre, Madeline, a décidé de se mettre au service de jeunes en situation de handicap mental, dans la Maison PARM de Saint-Étienne. À 22 ans, cette diplômée d’un BTS Tourisme et d’études en musicologie a choisi de mettre ses compétences au service des plus fragiles en réalisant un volontariat en service civique.

Pourquoi j'ai choisi la FLS parmi de nombreuses possibilités ?

« J’ai décidé de faire ce service civique afin de me rendre utile au sein d’une association s’occupant de personnes handicapées. C’est un engagement qui me touche beaucoup, et j’ai toujours été sensible aux différences. Avant d’être volontaire, je m’étais déjà déjà occupée d’une jeune fille atteinte d’autisme, en tant que bénévole lors de week-ends de jeunes. Et j’ai découvert une richesse du cœur qui m’a émerveillée. »

volontaire service civique madeline

Volontariat, altruisme et quête de sens

« Durant mes 3 premiers mois de volontariat, j’ai cherché à grandir et évoluer sur l’accompagnement de jeunes personnes handicapées. Cela a été l’occasion de mettre en place mes connaissances. Sur l’organisation du quotidien. Ou encore l’aspect musical et créatif lors d’activités avec les habitants.

En début d’année, j’ai proposé une activité musique où je jouais du piano et chantais. Ils participaient librement et on chantait tous ensemble les musiques qu’ils aimaient. Charlène, une résidente, s’est levée et est allée d’elle-même jouer du piano et chanter. Cela m’a rempli de joie !

Maintenant, je suis en train de mettre en place un projet musical. Il s’agirait de créer une musique tous ensemble, avec les résidents. Pour cela, j’ai proposé une initiation musicale afin de savoir quels styles chacun aime. Ensuite, avec les jeunes, nous avons créé nos propres instruments que nous avons personnalisé comme nous le souhaitions. C’est un projet qui me tient à cœur, que chacun puisse s’exprimer avec son corps, avec sa voix, et dire ce qu’il est, avec le groupe.

Pourtant, j’ai rencontré quelques difficultés et découvert un grand défi à relever, l’autorité. En effet, j’ai du mal à exercer une autorité lorsqu’il le faut, afin de poser un cadre dans chaque moment, que cela soit lors des activités ou encore lors des repas. C’est aussi un défi que je désire relever durant ce service civique, de savoir m’affirmer et gagner confiance en moi. »

L'atelier création des instruments en photo

Une expérience humaine enrichissante, ponctuée de vivre ensemble et d'élans de solidarité

« Découvrir une nouvelle expérience enrichissante comme celle-ci m’a déjà permis de prendre un peu plus confiance en moi lorsque je propose diverses activités, et dessiner mon parcours d’avenir. Car je désire réellement pouvoir apporter ce que je suis, ce que j’aime et ce que je sais faire aux résidents.
Dans ce lieu de vie unique, j’ai  été touchée par la bienveillance qui règne, que cela soit entre les résidents ou avec les salariés. Portée par l’association PARM, une ambiance de paix est réellement présente et chaque personne est aimée et écoutée pour ce qu’elle est. Il y a beaucoup de respect et être chaque jour dans un tel environnement joyeux et bienveillant me permet de découvrir la joie que peut apporter nos différences. »

Ici, chacun est

« Depuis mon arrivée, j’ai vu évoluer différents résidents et cela me procure une grande joie, de les voir s’épanouir d’avantage, gagner en autonomie et en confiance. Je suis déjà très heureuse de ces 3 mois passés au sein de PARM. Je crée des liens avec les résidents qui, petit à petit, s’ouvrent réellement. Ça fait chaud au cœur de les voir autant sourire et j’ai hâte de vivre de bons moments pour les 4 prochains mois dans la maison PARM. »

Madeline Mottin

En savoir plus sur les possibilités de service civique à la FLS

Autres actualités récentes

Abonnez-vous à notre newsletter :